Ma vie de courgette (2016)

quinzainedesreal

Ma vie de courgette

Réalisé par Claude Barras

Avec Gaspard Schlatter, Sixtine Murat, Paulin Jaccoud
Pays:   France
Genres : Familial, Animation
Durée : 1 h 06 min
Année de production : 2016
6/10

Afficher l'image d'origine

Adapté du livre Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris, rares sont les films franco-suisses en stop-motion à voir le jour. Avec son sujet abattu, le réalisateur arrive à rendre son œuvre gentille et remplie d’amour. Si Sempé et Goscinny ont réussi avec le sourire à raconter leur enfance à travers le petit Nicolas, ici le réalisateur Claude Barras représentera la jeunesse d’aujourd’hui avec les difficultés actuelles pas toujours très joyeuses.

Courgette connaîtra l’adoption afin de se mêler à d’autres enfants partageant des maux similaires. A travers l’abandon, les crimes, la violence parentale, le deuil et la misère sociale, Courgette va tenter de trouver sa place dans sa nouvelle maison. Bien entendu, on n’oubliera pas les stéréotypes autour de la population d’enfants, entre le méchant garçon qui embête tout le monde, le jeune timide qui reste dans son coin ou la jolie jeune fille qui arrive après coup et qui va éveiller la curiosité de Courgette. La solidarité bienfaisante sera la seule issue pour ces enfants qui sont souvent solitaires.

Il est indéniable de reconnaitre le travail long et fastidieux pour animer les personnages. On sent que les moyens sont parfois limités mais le rendu est assez agréable et on saluera la patience des animateurs pour réaliser 30 secondes d’images par jour, d’où une longueur de film assez courte. Ce long court-métrage ou ce court long métrage (au choix) dont l’animation est très très correcte soignera ses décors très lisses avec une palette de couleurs réaliste, a contrario du parti-pris pas toujours agréable autour du design des personnages aux visages parfois grossiers et aux couleurs vives. Mais l’approche scénaristique est réussie, on a une totale empathie pour ses personnages en pâte à modeler. Le manque d’amour de ces derniers arrive à déteindre sur le spectateur. Cette histoire aux lignes directives assez sombres se trouve finalement pas si désespérante et apporte un souffle frais dans un cinéma d’animation devenu conformiste.

Ma vie de Courgette est un conte poétique autour de l’enfance d’aujourd’hui qui subit l’insuffisance d’une parentalité équilibrée. La vision de l’enfant est parfois édulcorée afin d’évincer le film social pour laisser place à un sympathique divertissement. On soulignera le travail long et remarquable d’une petite entreprise franco-suisse, même si le parti pris sur le graphisme est toujours discutable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.