Wall-e (2008)

WALL·E

Réalisé par Andrew Stanton

Avec Ben Burtt, Elissa Knight, Jeff Garlin
Pays:  États-Unis
Genres : Animation, Familial
Durée : 1 h 37 min
Année de production : 2008
8.5/10

Nous voilà en ce beau mois d’août avec la sortie du nouveau Pixar et comme à ma grande habitude de Geek, je ne loupe aucun Pixar au cinéma. Je resitue le contexte afin que la critique soit plus objective. Nous sommes Lundi et après 5 jours de fête avec l’équipe BoM nous voilà au cinéma pour faire un marathon de film au cinéma (on a pas dépassé la barre des deux films :lol:).

A peine le film commence qu’on est déjà dans l’ambiance! Une Terre méconnaissable et un petit Robot (qui nous rappel le légendaire « Short-Circuit ») tout beau au beau milieu de rien, ou plutôt au milieu de tout ce que l’homme à laisser: des déchets! La force du film est de découvrir un personnage qui ne parle pas et qui arrive a captiver le spectateur qu’avec ses bruitages… le Chaplin des années 2000.

Pixar nous livre un film d’animation dopé à la science fiction aussi drôle que touchant! Visuellement c’est parfait, une perfection technique ébouriffante, aucun défaut dans l’animation ou dans le texturage de ce qui reste de la Terre. Wall-e arrive a nous émouvoir par ses expressions alors que c’est loin d’être une tache facile pour un robot mais les animateurs de Pixar sont redoutablement forts pour arriver a nous faire comprendre ce que veut dire notre petit robot tout mignon.

Le message est percutant et d’actualité tout en restant subtile car rien n’est imposé au spectateur. On ne peut que se poser des questions après avoir vu ce film question écologie! On peut le considérer comme un grand film d’anticipation et il a le mérite de toucher les plus petits d’entre nous, et c’est là que Pixar tape fort. Cependant la seconde partie, plus parlante est beaucoup moins intéressante, voir ennuyeuse. 6 mois plus tard, je redécouvre Wall-e que j’ai vu en Bluray dans de meilleurs conditions et je dois dire que cette fameuse seconde partie est mieux passé, même si elle ne sera pas à la hauteur de la première partie.

Grande attente vu que c’est Pixar mais aussi par son genre futuriste et finalement après deux visionnage j’ai pu appréhender pleinement le message de cette pépite qui sait surfer sur l’actualité. Merveilleux – Encore un bijoux signé Pixar!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.