X-Men: Days of future past (2014)

X-Men : Days of Future Past

Réalisé par Bryan Singer

Avec Hugh Jackman, James McAvoy, Patrick Stewart
Pays:  Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Fantastique, Science Fiction
Durée : 2 h 11 min
Année de production : 2014
7.25/10

Allez j’allonge vite ma critique parce que plus j’y pense au film, plus j’en retiens pas grand chose sur l’avancement de la saga. Même si le film est agréable à voir, ce retour dans le passé ne changera pas beaucoup la moralité des X-Men face à l’humain. Le combat continue, ils devront continuer à s’imposer pour continuer à vivre dans la société, métaphore des exclus de notre monde.

Le problème significatif c’est que pour un film de super-héros il est assez bavard et que les grands combats typés « dioramas » entre le bien et le mal sont peu présents. Singer garde cependant l’esprit qu’il a donné à ses personnages et on apprécie de voir de nouveau la genèse autour de Magneto et du Professeur Xavier, même si il a un petit parallèle qu’on a pas entre le moment où il se perdent et celui où ils se retrouvent.

La scène en bullet time de Quicksilver offre la meilleure scène du film. Là où généralement cet effet est utilisé pour Magneto avec un effet finalement assez statique, là on se déplace avec aisance dans ce monde au ralenti avec une grosse touche d’humour bien plaisante. Malheureusement la scène d’introduction, très proche du final est assez décevante. Oui y a des personnages en tout genre avec pleins de pouvoirs différents mais c’est quand même assez creux, de quoi tomber rapidement sur le dos du personnage d’Omar Sy, qui se retrouve totalement effacé avec un pauvre pouvoir dans ce monde très obscure. Mystique reprise par Jennifer Lawrence n’aura ni l’élégance, ni l’agilité de Rebecca Romijn. Après son personnage est là mais il ne garde pas la saveur des deux premiers épisodes. Le quatuor Erik & Xavier (jeune et vieux) sont très bons, y a pas grand chose à dire, tout comme notre héros préféré Wolverine, qui bizarrement se retrouve être l’unique personnage à revenir dans le temps, certainement parce que c’est lui prend le plus grand cachet. La scène du stade arraché de son sol pour devenir le bouclier de Magneto est totalement gratuite et sans intérêt, il aurait pu aller dans le moins spectaculaire, mais on aurait eu en contre partie eu encore moins de scène « mémorable ».

Enfin, y a du positif comme du négatif mais le film joui de sa réputation et en devient finalement sympathique, sans trop de longueur avec en ligne conducteur ce que Vaughn a mis en place, tout en gardant les origines de Singer. Un bon épisode de la saga, mais loin d’être le meilleur, pour ne pas dire le moins bon de ceux réalisé par Bryan Singer, même si le cast aurait pu le faire s’envoler plus haut.

1 commentaire sur “X-Men: Days of future past (2014)

  1. Un film avec beaucoup d’effet spéciaux des decors bien réalisé mais pas assez d’action pour un film comme X men

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.