X-Men: Le commencement (2011)

X-Men : Le Commencement

Réalisé par Matthew Vaughn

Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Rose Byrne
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 2011
7/10

Avec un produit comme X-Men et le réalisateur de Kick-ass, je pensais voir du lourd, surtout quand les critiques encensent le film! Mais finalement ca reste un X-Men, bien sympa, bien torché, pas le meilleur, mais fidèle à l’esprit amené par Bryan Singer.

Liés par le destin, on suit Charles Xavier et Erik Lehnsherr qui deviendront le Professeur X et Magneto. Alors qu’ils sont des amis pour la vie, un « petit désaccord » va les séparer pour devenir deux grands ennemis de la Marvel Coproration. Et le désaccord finalement est assez faiblard (pas de trahison ultime) faute certainement à l’histoire originale de Stan Lee.

Beaucoup de personnages sont assez minables, le hurleur est ridicule, Emma Frost franchement y a pas de quoi se taper le cul par terre, Riptide vu vite fait, Azazel (un diablo rouge!) pas assez approfondit. C’est le risque, on balance du perso à gogo et derrière on y voit qu’une apparition. Seule l’apparition de Jackman fait plaisir, certainement grace à la notoriété qu’il a offert à Wolverine.

Le réalisateur arrive cependant à répondre à de nombreuses questions sur les débuts des X-Men. Le scénario et de la mise en scène sont rythmés par une bonne B.O toujours bien choisie selon le contexte de la scène. Erik fait véritablement ressentir sa haine envahissante dans son personnage. Xavier moins charismatique, lui, nous offre son humour sur sa future calvitie (d’ailleurs non raccord avec un précédent X-Men lors du recrutement de Jean Grey).  De plus, on a le droit à une belle photographie proposant de somptueux effets spéciaux, décors et mention spéciale aux costumes qui font honneur aux comics, même si Mystique reste en deçà de l’accoutrement de Rebecca Romijn-Stamos des trois premiers X-Men.

Un bon épisode qui reprend les origines des deux personnages principaux sur un fond de guerre froide mais qui fait souvent table rase des précédents épisodes tout en en gardant l’âme du comics brillamment adapté par le passé par Singer.

Après les suites, le spin-off et le reboot, nous allons avoir droit à quoi sur l’univers d’X-Men prochainement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.