Zombeavers (2015)

Zombeavers

Réalisé par Jordan Rubin

Avec Rachel Melvin, Cortney Palm, Lexi Atkins
Pays:   États-Unis
Genres : Horreur, Action, Comédie
Durée : 1 h 25 min
Année de production : 2014
4.5/10

L‘art de la série B est généralement de ne pas se prendre la tête et d’assumer son genre. Quand ça ne fonctionne pas c’est parce que le réalisateur se prend trop au sérieux et ne côtoie pas assez le second degré. Ici c’est quand même bien fun entre dialogues totalement pourris et scènes d’horreur dantesques. Faut dire que pour transformer du castor en zombie, fallait déjà avoir de l’autodérision.

Entre peluches manipulées à la main, animatroniques, seaux d’hémoglobine et mauvais acteurs, il est assez compliqué de faire valoir son scénario surréaliste. Surtout quand celui-ci se résume à une attaque féroce de zombie-castors, avec un réalisateur qui utilise tous les bons vieux codes du genre. La petite surprise se trouvera sur la dernière partie avec la mutation des victimes en castors géants. Franchement on s’y attend pas, pourtant c’est la base du film de zombie!

Brandissant leurs grandes dents, nous ne sommes jamais effrayés par les attaques, l’hilarité prendra le dessus. Mais pour un film au budget minime qui assume sa bêtise surfant sur les attaques en tous genre tels les requins volants de Sharknado et le succès de la série Walking dead, on est loin d’être sur un film infâme. Tout se résume au titre (à savoir que beaver signifie à la fois castor mais aussi « foufoune » en anglais, v’la le niveau), ça saigne un peu, certains dialogues sont marrants même si le casting d’illustres inconnus n’aide pas à rendre toute cette mascarade crédible. De plus, ça manque un peu de volume en tour de poitrine! Faudra penser à changer le directeur de casting, car c’est bien dans ce genre de film « nanardesque » que le recrutement féminin est essentiel pour pleinement apprécier/vendre une comédie de série B, canette de bière à la main et pizza sur les genoux!

Cette comédie à la limite de la parodie permettra de faire rire les cinéphiles les plus courageux. Il ne faut pas être bien exigeant et ne s’attendre à rien si ce n’est d’une attaque hors normes totalement décomplexée et absurde.

4 commentaires sur “Zombeavers (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.