Rock’n Roll (2017)

Rock'n Roll

Réalisé par Guillaume Canet

Avec Guillaume Canet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche
Pays:  France
Genres : Comédie
Durée : 2 h 03 min
Année de production : 2017
8/10

Résultat de recherche d'images pour "rock n'roll canet"Guillaume Canet se met en scène dans une parodie autobiographique intelligente mêlant sourire et tragique destinée. Accompagné de sa douce Marion Cotillard, le couple se dévoile totalement à l’écran dans un exercice périlleux, qui interpelle, qui dérange face à l’image que les célébrités renvoient au public et aux médias. Être célèbre n’est certes pas donné à tout le monde, mais gérer sa notoriété est une tâche certainement complexe psychologiquement.

Guillaume Canet est l’acteur/réalisateur que l’on a vu naître « jeune », que l’on a vu grandir et qui conserve une image juvénile d’un cinéma moderne. Les années passent et Guillaume vieillit. En pleine crise de la quarantaine, il va tout faire pour devenir un personnage rock, loin de l’image qu’il renvoie. Sans inhibition, avec une déconcertante avancée scénaristique, cette satire va loin dans un un exercice d’autodestruction parfaitement assumé.

La première partie du film se trouve être ultraréaliste, le temps de s’identifier à des acteurs que l’on apprécie. Avec l’impression de les connaitre personnellement (Souviens-toi Marion, le jour où j’ai demandé ma femme en mariage!), le film débouche tout d’un coup dans une deuxième partie totalement absurde et invraisemblable, revisitant totalement l’origine de vouloir faire un film autobiographique. Un délire assumé et intelligent! Le basculement de la vie de Canet est violent et pourtant celui-ci est amené sans que nous puissions imaginer jusqu’où il est capable pour être « rock n’ roll »! L’effet escompté fonctionne à merveille.

Johnny et Laetitia Hallyday, Gilles Lellouche ou Kev Adams viendront apporter un peu d’ironie dans une fiction qui transpire la vérité. De l’autodérision parfaitement représentative d’un petit monde, qui est celui du cinéma. Marion Cotillard joue le jeu de l’épouse à merveille avec un parlé québécois irrésistible. Géniale comme à son habitude, elle apporte toute la crédibilité du délire de son mari. Son regard, sa gentillesse et sa nature dévoile une femme aimante et vraie. Une complicité de plus de dix ans, brillamment mis en avant au service d’un scénario orignal et intriguant quand on le creuse en profondeur.

Après Jeu d’enfant, le couple star se lance à nouveau le défi de faire rimer réalité et fiction. Exercice d’autodestruction parfaitement assumé, Guillaume Canet même « vieillissant » continue de moderniser le cinéma français dans une intelligente réflexion sur l’image de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.