Venir au monde (2012)

Venir au monde

Réalisé par Sergio Castellitto

Avec Penélope Cruz, Emile Hirsch, Adnan Haskovic
Pays :  Espagne,   Croatie,   Italie
Genres : Drame, Romance, Guerre
Durée : 2 h 07 min
Année de production : 2012
8.25/10

La sensation d’être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons [Dalaï Lama].

Venir au monde est un film difficile et touchant. Le bonheur grandissant d’un jeune couple va vite prendre un tournant malheureux lorsque Gemma, interprétée par Pénélope Cruz, va apprendre qu’elle est stérile. La situation est dramatique. D’ailleurs la scène où elle s’en rend compte est juste magnifiquement tragique. Jamais Pénélope n’a été aussi touchante, mais beaucoup de gens adoucissent ce malheur en essayant de trouver d’autres solutions. Gemma proposera à Diego de coucher avec une autre femme, d’avoir un enfant autrement, de le quitter, mais le but ultime de prendre une décision aussi difficile soit-elle, est de préserver le bonheur de l’autre. Cette obsession nuira immanquablement à leur amour, entre jalousie et manque de confiance. Et, si la situation nous touche c’est parce que dès le départ, le réalisateur se concentre sur les deux tourteaux en nous montrant une histoire idyllique, l’histoire d’une vie qu’on ne peut oublier, interprétée par deux remarquables acteurs complices. Il oscille entre le passé et le présent et amène petit à petit le spectateur à découvrir une dure réalité au même rythme que Gemma.

Sur fond de guerre à Sarajevo, la romance se complique. Mais Gemma le découvrira bien longtemps plus tard. Vieillie avec un maquillage sobre et réussi, on nous montre une Pénélope plus mature, moins pétillante, aigri d’un amour inachevé. C’est dans cette quête sur son passé que les souvenirs referont surface et que les révélations feront mal. Gemma cherche à se souvenir de son grand amour et même si elle a refait sa vie, on sent qu’elle a du mal à s’en détacher. Le sacrifice est partagé, Diego prendra des décisions douloureuses qu’elle comprendra certainement plus tard et que nous digérons difficilement tellement on est touché par la situation et les horreurs qui gravite autour. Son fils qu’elle tentera d’apprivoiser rapidement , là encore filmé avec magnificence, reste l’élément clé entre sa vie plein d’amour pour Diego et celle qu’elle tentera de se construire en Italie. Tel Incendies, le film nous met une claque, des vérités qu’on a du mal à être accepter et encore moins à partager. Tout ceci fait réfléchir sur la nature l’homme, sur l’amour, le bonheur, face à une réalité qui peut faire mal.

Un duo d’acteurs convaincant, un film touchant, une réalisation sobre. Un véritable uppercut qui vous ébranle et qui continue à vous faire aimer le cinéma.

 

6 commentaires sur “Venir au monde (2012)

  1. Film très émouvant, grosse perf des acteurs jouant très juste.
    Grosse claque dans un environnement qui n’en fait pas des tonnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.