Paprika (2005)

Paprika

Réalisé par Satoshi Kon

Avec Megumi Hayashibara, Tōru Furuya, Kôichi Yamadera
Pays:  Japon
Genres : Animation, Drame, Mystère, Science Fiction
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2006
6/10

Après l’excellent Perfect blue qui nous plongeait dans la schizophrénie, j’avais bien envie de continuer de découvrir le monde passionné de Satoshi Kon avec son Paprika, tant soutenu par les critiques.

Il est indéniable de dire que ce film d’animation nous sort totalement des sentiers battus. Il nous offre une histoire inventive, un trip hors norme dans « l’inception », le confin des rêves. La réalisation est brillante, on est plongé, voir happé dans une fanfare de personnages, totalement baladé dans le subconscient des personnages.

Mais le souci majeur c’est qu’on à l’impression que le réalisateur se perd totalement dans ses symboliques. Il ne cherche finalement pas à expliquer ses dérives et le spectateur tente de s’accrocher aux branches mais parfois on est plus captivé par les images hors normes avec des personnages géants, des robots ou des parapluies qui dansent, quitte à perdre quelques ficelles de cette histoire dense et vertigineuse.

Je n’aime pas vraiment le travail irrationnel de Miyazaki et pourtant on est ici sur un schéma assez similaire mais j’ai été bien plus captivé par une histoire qui veut tenter de nous perdre, qui nous vide et qui finalement se retrouve être un délire qui captive notre subconscient. Le thème musical du défilé enivre le spectateur. On apprécie de plus en plus la musique, jusqu’à ce qu’elle nous entre totalement dans le cerveau pour nous imprimer les images fortes de cette œuvre.

Un film d’animation fascinant, extravagant, hors-norme, bizarre mais sa complexité risque d’en dérouter plus d’un. Un voyage onirique qu’il faudra revivre pour pleinement apprécier ce film.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.