Mondwest 2 : Les Rescapés du futur (1976)

Les Rescapés du futur

Réalisé par Richard T. Heffron

Avec Peter Fonda, Blythe Danner, Arthur Hill
Pays :  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction, Thriller
Durée : 107 min
Année de production : 1976
8.5/10

Sur ce début du film, je suis resté assez passif en ayant l’impression de revoir la même aventure que Mondwest, là où le premier opus s’était arrêté. Le réalisateur ne faisait finalement que reprendre ce que le 1er opus nous avait offert. Seule différence: le monde de L’espace sera le remplaçant du monde de Western. Mais la claque n’était qu’en préparation. Le film continuera son histoire en prenant une tournure tout autre sur la dernière heure.

Comment le premier film pouvait-il se passer de cette suite? C’est une des plus grandes réussites de cette saga d’avoir été continué de la sorte.

Alors que le spectateur avait pu côtoyer les différents mondes de l’extérieur, cette suite amènera le spectateur dans les entrailles de DELOS, sans occulter le mystère qui entoure les robots et les créateurs. La tension est croissante jusqu’au dénouement final qui est une pure merveille. Le rapport homme machine est traité plus profondément que le précédent film en montrant que l’amitié peut existe entre les deux.

Sans utiliser les artifices des effets spéciaux, le film suggère à chaque fois la présence de robots sous l’apparence humaine des acteurs. C’est tellement bien mis en scène qu’on oublierait presque que les effets spéciaux existent. Les images 3D (on se croirait sur Autocad) que l’ont voit sur les écrans d’ordinateur sont les premières utilisées au cinéma. Ce qui est drôle c’est qu’à l’époque ils pensaient être dans le coup mais les écrans d’ordinateurs sont justes là pour faire du tape à l’œil, tellement c’est archaïque comparé à la complexité des hommes-robots. L’innovation mise en place pour les jeux comme les échecs ou la boxe sont superbement recherchés, c’est excellent, je veux la même chose à la maison!

Question casting, c’est peut être pas au niveau charismatique d’un Yul Brynner (qui fera quand même une apparition) mais ça reste très convenable surtout quand on voit la complexité de la mise en place des scènes finales qui seront à chaque fois jouées deux fois et de manières différentes pour chacun des deux héros.

Deux grands films qui ne doivent absolument pas être dissociés tellement ils sont complémentaires. Une véritable réussite dans le film d’anticipation futuriste.
Reste à savoir si un jour j’aurai la chance de voir Beyond Westworld (1980), la série de 5 épisodes tirés des films méconnu en France.

2 commentaires sur “Mondwest 2 : Les Rescapés du futur (1976)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.