Mud (2013)

Mud : Sur Les Rives Du Mississippi

Réalisé par Jeff Nichols

Avec Matthew McConaughey, Tye Sheridan, Jacob Lofland
Pays:  États-Unis
Genres : Drame
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 2013
5.5/10

Après avoir découvert la très bonne surprise à Cannes de Jeff Nichols avec Take Shelter, j’étais curieux de découvrir son nouveau film, surtout face à des critiques unanimes qui en dit que du bien. Et bien je ne sais pas si c’est le rythme, ou la fatigue, mais putain il a été une vraie dose de somnifère. Je veux bien qu’en ce début de Septembre la fatigue se fasse ressentir mais dans ce genre d’histoire qui lie un homme à un enfant, j’aime être percuté par l’histoire, touché par les sentiments qui se développent. Là malheureusement, rien. L’émotion n’est pas passée pour ce Tom Sawyer pour adulte, tout simplement.

Au début on découvre cet homme cloué sur cette île, on sent qu’il y a un mystère derrière cet enfermement mais j’en attendais trop, car au final rien de bien exceptionnel. Mais là n’est pas le reproche que je fais du film mais c’est l’approche de cette « adoption » entre Mud et Ellis qui ne m’a pas émoustillé. La complicité n’est pas assez forte, le film ne décollera jamais, à cause d’une relation entre les personnages qui s’installe avec redondance. Le jeune garçon fera les mêmes erreurs que son nouveau « père » mais au final on se demande l’utilité et l’enjeu de chacun d’eux vis à vis de l’autre si ce n’est un parcours initiatique pour le gamin.

Matthew McConaughey est très bien, très bon, Reese Witherspoon totalement métamorphosé oubliant ses anciens rôles souvent légers, et les deux gamins arrivent à ne pas être agaçants. La réalisation est très correct avec de magnifiques paysages de l’Amérique profonde avec cette fin (happy ou non selon la vision de chacun) amène une certaine nostalgie. Les tonalités sonores m’ont d’ailleurs fait penser à son précédent film, tout dans la simplicité, dans le mélancolique mais malheureusement je suis passé complètement à coté, plus à découvrir de belles images qu’à en vivre la sensibilité des personnages. Désolé Mud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.