Young Hearts (2024)

 

Synopsis: Elias, 14 ans, vit dans un petit village de Flandre. Lorsque Alexander, son nouveau voisin du même âge venant de Bruxelles, emménage en face de chez lui, Elias réalise qu’il est en train de tomber amoureux pour la première fois. Il devra alors faire face au chaos intérieur provoqué par ses sentiments naissants afin de vivre pleinement son histoire avec Alexander et de la révéler à tous.

 

Young Hearts

Réalisé par Anthony Schatteman

Avec Lou Goossens, Marius De Saeger, Geert Van Rampelberg
Pays:  Belgique,   Pays-Bas
Genres : Drame, Familial
Durée : 1 h 37 min
Année de production : 2024
6.5/10

Young Heart d’Anthony Schatteman est un long métrage qui aborde avec finesse et sensibilité le thème délicat du premier amour adolescent entre deux garçons. Schatteman parvient à capturer les moments éphémères et précieux qui façonnent les souvenirs durables de cette étape fondatrice de la vie. La douceur de la mise en scène, accompagnée de paysages bucoliques baignés de la lumière dorée de l’été, offre un cadre idéal pour cette histoire touchante.

L’un des aspects les plus remarquables de Young Heart est sa représentation honnête et bienveillante de la découverte de soi dans un environnement favorable. Le film se déroule dans des décors naturels qui ajoutent une dimension onirique à l’intrigue, soulignant la pureté et l’innocence des jeunes protagonistes. Un grand bravo à Lou Goossen qui assume son rôle efficacement. La simplicité des activités partagées par les deux garçons – une visite, une gaufre, une photo – renforce le réalisme et l’authenticité de leur relation naissante.

Schatteman réussit à traiter un sujet encore tabou comme l’homosexualité avec une sensibilité particulière, surtout en se concentrant sur un jeune garçon de 13 ans. Cette période de confusion émotionnelle et de découverte personnelle est rendue avec une grande justesse. Le film, avec sa positivité queer, est une véritable ouverture pour les jeunes LGBTQ en quête d’acceptation de leur sexualité, ainsi que pour leurs parents, souvent désemparés face à cette réalité.

En évitant les stéréotypes et les drames souvent associés à l’homosexualité dans le cinéma, Schatteman offre une vision accessible du sujet. Cette candeur et cette innocence, portées par les jeunes acteurs devraient résonner auprès d’un large public. Le personnage d’Elias, guidé par les conseils sages de son grand-père veuf, trouve la force de suivre son cœur. Cette touche finale renforce le message du film sur l’importance de l’amour et de l’acceptation de soi, offrant ainsi une belle leçon de vie.

Young Heart est une œuvre inspirante qui réussit à traiter d’un sujet complexe avec douceur et positivité. Anthony Schatteman signe ici un film qui, par sa simplicité et sa sincérité, a le potentiel de toucher le cœur de nombreux spectateurs, homosexuels ou non.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.