Chérie, nous avons été rétrécis (1997)

Chérie, nous avons été rétrécis

Réalisé par Dean Cundey

Avec Rick Moranis, Eve Gordon, Bug Hall
Pays:  États-Unis
Genres : Aventure, Comédie, Familial, Science Fiction, Action
Durée : 1 h 15 min
Année de production : 1997
4/10

Résultat de recherche d'images pour "chérie nous avons été rétreci"Reprenant les bases du premier film, en rétrécissant ses personnages à quelques millimètres, ce troisième opus est de qualité médiocre face à un budget aminci pour un DTV frileux au vu du succès mitigé du sympathique second opus. Avec une durée bien trop courte, on a du mal à s’immiscer pleinement dans la comédie, voyant ici plus qu’une pâle copie paresseuse du premier film.

Pourtant les astucieux bricolages et invention de Wayne Szalinski, auraient pu totalement nous faire adhérer à son univers. Mais le charme des « effets en plateau » manque, même si la partie de circuit « Hot Weels », qui fait figure de véritables montagnes Russes, est assez renversante. Le  scénario est peu inventif, chaque scène n’est pas assez aboutie, en tout cas pas suffisamment pour devenir emblématique, nous faisant passer le film pour ce qu’il est, c’est-à-dire un Direct-to-Video.

À part le père de famille, toute la petite famille change de visage. Déroutant, oubliant tout le charme émis par les personnages de la famille Szalinski jusque-là, on se retrouve dans une intrigue sans saveur. Adam a grandi, Maman n’est plus la même actrice et le mignon petit Nick n’est plus là. Patti & Gordon, tante et oncle n’apporte rien de très profond dans leurs personnages respectifs et au final on se contente juste de suivre Rick Moranis dans son dernier film testament, dans la saga qui aura vu grandir sa notoriété pour la laisser instantanément en stand-by, comme si le temps s’était arrêté! Wayne en bidouillant les composants de la chaine Hi-Fi, qu’as-tu fait?

Conclusion d’une trilogie qui manque de créativité comparé à ses ainés, même si son concept sera décliné en série. Un film dénué d’audace, d’ambition mais surtout de magie! Cependant, on regrettera quand même de ne plus voir Rick Moranis au cinéma!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.