30 jours max (2021)

30 jours max

Réalisé par Tarek Boudali

Avec Tarek Boudali, Philippe Lacheau, Julien Arruti
Pays:  France
Genres : Comédie, Action
Durée : 1 h 28 min
Année de production : 2020
6.5/10

30 jours max (2020)Nouvelle réalisation du truculent Tarek Boudali, bras droit, parfois bras gauche, du talentueux Philippe Lacheau. Si encore une fois le film n’arrivera pas à la hauteur des œuvres de son pote, il n’en reste pas moins que 30 jours max est une comédie drôle, sans temps morts, multipliant les quiproquos et les gags même si ça manque d’un peu de finesse. Certes si c’est prévisible, on rigole finalement assez souvent surtout quand on voit arriver la « connerie » de loin. Entre le porc-épic, la course-poursuite et les frasques de Rayane, le scénario apporte son lot d’idioties. Tout est écrit pour mettre à pied d’œuvre un gag, une situation cocasse en suivant le schéma d’écriture d’un bon One Man Show. Sublimée par une réalisation propre avec ses plans qui font mouche avec pas mal de clins d’œil au cinéma US, l’équipe de la bande à Fifi est bien la seule Team Française à continuer ses comédies à succès en multipliant complicité et rigueur.

Coté casting, on reprend les mêmes sans reprendre pour autant la psychologie des personnages des films antérieurs. Ici, Philippe Lacheau ne se prend pas au sérieux en se greffant une grosse paire de seins et en devenant plus con que son pote Boudali. Les rôles semblent ici inversés. L’interprète principal, Tarek, nous fait grâce de son imitation du dinosaure pour se donner un peu d’ego dans un premier rôle flatteur, là où il pourra bomber le torse sur la conclusion de son film. Julien Arruti est toujours présent sans arriver à prendre de l’ampleur en étant utilisé comme le bon pote de service. Marie-Anne Chazel a un personnage assez médiocre dans son écriture et sa métamorphose en midinette du web est assez pitoyable. José Garcia est assez méconnaissable dans son personnage de méchant. Mais, où est Elodie Fontan? Remplacée par Vanessa Guide pour cause de grossesse, cette nouvelle facette féminine brune est tout aussi crédible et autant de teneur que la compagne de Lacheau. Et puis on ne boudera pas sa tenue au concert de l’ambassade mexicaine!

Abstraction d’une réelle originalité scénaristique, les gags se multiplient et au final on reste amusé de voir la bande à Fifi dans une nouvelle aventure marrante, à défaut d’être délirante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.