Avatar: la voie de l’eau (2022)

Avatar : La voie de l'eau

Réalisé par James Cameron

Avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver
Pays:  États-Unis
Genres : Science Fiction, Action, Aventure
Durée : 3 h 10 min
Année de production : 2022
8/10

La question première est: Était-il nécessaire d’attendre treize ans pour avoir une telle suite? Si la réponse est moins évidente, il est clair que James Cameron transforme de nouveau la curiosité d’une suite en sidération devant un spectacle visuel grandiose. Son inventivité à mettre toujours plus en valeur son imaginaire sans limite, atteint une forme de perfection esthétique qui marque à chaque fois le cinéma, et cela depuis déjà près de 40 ans!

Mais tout n’est pas parfait car l’attente étant longue, nos exigences en sont exacerbées. Le scénario toujours très manichéen ne va pas chercher loin. Il y a les gentils bleus, frêles et attendrissants malgré la force physique de certains, et les méchants « faux bleus », de grosses brutes prêtes à écraser un peuple pacifique pour s’emparer de sa planète. La mise en place finalement déjà faite dans le premier opus, La voie de l’eau ira puiser dans un nouveau monde maritime en nous dévoilant de nouveaux personnages et de nouvelles créatures. Ainsi, le spectateur est plongé dans un aquarium géant totalement inédit. Le film adopte un style assez lent, c’est parfois un peu longuet de s’émerveiller face à tant de découverte mais le voyage s’étant fait attendre, Cameron en profite pour nous en mettre plein les yeux.

Les liaisons des personnages sont assez basiques avec des relations parents-enfants qui semblent être la base de toutes familles. Les caractères de chacun sont dépeints avec justesse sur un schéma qui nous parle avec un père strict, une mère émotionnelle, un grand frère protecteur, un cadet turbulent, une benjamine mignonne et une sœur adoptée qui vit un malêtre sur ses origines. Si chacun d’eux n’est pas un Na’vi pur souche, un élan de réflexion identitaire semble faire surface sur la position de chacun au sein d’un peuple. Par contre, on regrettera le pauvre approfondissement de Spider, qui semble sortir de nulle part, pratiquement élevé par les Na’vis et qui aurait mérité un développement un peu plus actif,  surtout avec ce lien qu’il va tenter de construire avec « ses pères ». Basée sur la culture Maorie, on y découvre aussi le fonctionnement de la famille de la Mer, avec cette perception toujours bienveillante vis-à-vis de la Nature qui les accueille. James Cameron ayant marteler l’idée de conserver notre végétation dans le premier opus, n’ira pas de main morte en remobilisant son public à protéger maintenant la mer, son lieu de prédiction depuis toujours. La dramaturgie est bonne, accentuée par un thème musical qui avait déjà gagné sa pleine puissance en 2009 et une 3D qui a encore bien évolué.

Avatar 2 Early Reviews Are Out! Viewers Are All Gaga Over This Visual Extravaganza, Critic Declares "James Cameron Once Again Shows Filmmakers How It's Done"La voie de l’eau explore toute cette immensité de la faune marine et des paysages qui l’entourent. On oublie d’ailleurs que le film n’est qu’images de synthèse et que les acteurs n’existent pas (physiquement à l’écran) pour la plupart. On est bien au-delà de la cinématique de jeu vidéo! Les plans sont d’une précision chirurgicale et la séquence de fin dévoile une photographie incroyable, n’oubliant jamais tous les clins d’œil à la filmographie du maestro! Puissant, l’immersion est totale et lorsque l’on sort de la séance, on a l’impression de ressortir d’un voyage initiatique de grande envergure. Merci à AirCameron pour le vol sur Pandora!

L’ingénieux James Cameron continue à remplir sa vitrine technologique avec un film techniquement Herculéen… même si scénaristiquement c’est un moins abouti. Des références à l’actualité (écologie, famille, identité), La voie de l’eau a de quoi marquer les esprits des cinéphiles tout autant que l’écoresponsable qui se cache derrière son écran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.