Malédiction de la mouche (La) (1965)

La Malédiction
de la mouche

Réalisé par Don Sharp

Avec Brian Donlevy, George Baker, Carole Gray
Pays:  Royaume-Uni
Genres : Horror, Science Fiction
Durée : Durée inconnue
Année de production : 1965
4/10

Dernier opus de cette trilogie, et il n’est plus question de parler de mouche. Après avoir suivi les déboires du grand-père, puis du fils, nous sautons encore une génération pour voir la malédiction qui touche la famille Delambre avec les deux petits fils qui tente de continuer les expériences sur la téléportation.

Ici c’est les conditions humaines qui sont mise en avant, après avoir multiplié les succès mais aussi les erreurs sur la téléportation des membres de la famille. La recherche semble ne pas trouver d’issus mais les Delambre s’obstinent à maintenir leurs expériences en devenant des docteurs Frankenstein.

On ne peut pas reprocher à Don Sharp et à la Fox d’avoir voulu changer son fusil d’épaule en offrant une histoire qui s’éloignait des deux premiers opus bien trop semblables, mais malheureusement le rythme et l’histoire sont assez aléatoire et la créature à la grosse tête poilue ne se présentera pas. Pourquoi avoir mis un panneau « This is the end? » à la fin du générique? La fox comptait continuer la saga, ou c’est simplement pour annoncer que la malédiction des Delambre va perdurer… ou pas.

Patricia Stanley, l’héroïne est pas bien perspicace, et se retrouve vite au second plan. Pourtant sortant d’un asile psychiatrique y avait moyen de la rendre schizophrène, et nous faire douter de ses visions. Le couple de chinois, surtout Wan semble aussi bizarre que les créatures. Heureusement le père et un des fils tiennent mieux leur rôle et on arrive tout de même à suivre cette histoire qui n’apporte pas grand chose de nouveau à la saga. La musique qu’en à elle est bien ancrée dans son époque et fonctionne, même quand rien de particulier n’est montré à l’écran.

Le plus frustrant c’est d’attendre la mouche qui ne viendra pas, même si elle sera le déclin de la famille Delambre qui la gardera en mémoire de génération en génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.