Voyage au centre de la Terre 2: L’île mystérieuse (2012)

Voyage au centre de la Terre 2 : L'Île mystérieuse

Réalisé par Brad Peyton

Avec Dwayne Johnson, Josh Hutcherson, Kristin Davis
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction
Durée : 1 h 34 min
Année de production : 2012
5.75/10

Voyage au centre de la terre 2 (je souligne la connerie du titre français qui n’aborde pas ce bouquin de Jules Verne mais bien celui de l’île mystérieuse) est un divertissement familial qui se regarde avec un regard d’enfant. C’est très bien, le cahier des charges est rempli, même si par rapport au premier opus c’est un inférieur niveau qualitatif et originalité.

Même si on s’amuse à voir Dwayne Johnson à dos d’abeille, courir devant un lézard géant ou caliner des mini éléphants, le schéma narratif est assez similaire avec le premier film. Alors c’est bien cela fait une continuité entre les deux suites, même avec un acteur différent qui jouera le rôle du beau-père (pas d’explication sur la disparition du père) mais je m’attendais quand même à voir une exploitation de l’île plus en profondeur. Même si le film nous offre de la végétration et des espèces animales totalement modifiées, avec des échelles altérées, on est finalement dans un nouvel Avatar (sans les petits hommes bleus).

Tout comme le premier film, les effets 3D sont exagérés pour amuser le public. Mais quand on regarde en 2D on sent la volonté du réalisateur à jeter des objets vers le public histoire de l’effrayer un peu, chose qui marchait bien dans le 1 et qui doit aussi fonctionner ici (même mieux vu l’évolution de la 3D depuis). Les décors sont colorés, les chutes d’eau gigantesques, le volcan gargantuesque, enfin tout un monde qu’on aime découvrir, comme Jules Verne le fait si bien à travers ses bouquins.

L’amorce de la découverte d’une unique carte qui indique la position exacte de l’Atlantide à l’aide des cartes de chaque livre de trois auteurs différents (Verne: l’ile mysterieuse, Stevenson: l’ile au trésor et Swift: les Voyages de Gulliver) est bien trouvée. La littérature est enfin mise en avant et nous donne presque envie de nous plonger dans ces anciennes oeuvres dont celles de Jules Verne.

Dwayne Johnson est finalement capable de jouer un peu de tout. Même si son sourire « Colgate » est trop marquant et qu’il est toujours frétillant des pectoraux (pecto-boom inside), on apprécie chacune de ses interventions, craignant moins le ridicule que les reptiles. Accompagné du maillon unique des deux films, Josh Hutcherson continue l’aventure gentillement. Il s’amuse et ça se voit (en tout cas bien plus que sa piètre prestation dans Hunger Games). Michael Caine n’a plus rien à prouver mais il cabotine un peu dans son rôle de vieux Alan Quaterman. Enfin Luis Guzman quant à lui est franchement mauvais, il surjoue, c’est le pitre du film, et devient très vite agçant. On regrette juste de ne pas le voir se faire bouffer rapidement par le lézard géant.

Même si ça reste une pâle copie d’Indiana Jones dans le monde du jurassic, on passe un bon moment. Le 3 est en préparation, et j’ai déjà une certaine hâte de les voir partir de la Terre à la lune, surtout quand on sait globalement à quoi s’attendre avec ce genre de spectacle. C’est juste un peu frustrant de voir que Brendan Fraser a quitté le bateau si tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.