Warcraft, le commencement (2016)

Warcraft : Le commencement

Réalisé par Duncan Jones

Avec Travis Fimmel, Paula Patton, Ben Foster
Pays:  Canada,   Chine,   Japon,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Fantastique
Durée : 2 h 04 min
Année de production : 2016
4/10

Warcraft - Le Film : Découvrez les affiches des personnages - Next StageLes adaptations de jeux vidéo au cinéma sont toujours très compliquées à mettre en images. Parce qu’il faut adapter son œuvre pour les fans d’une franchise mais aussi tenter toucher un public extérieur qui ne connaît rien au produit original, ce qui est mon cas.

Sans être fanatique de l’univers du RPG, le design des personnages est attrayant et le fait que Duncan Jones soit aux commandes d’un film donne envie. Mais le bât blesse rapidement avec un réalisateur qui s’adresse uniquement aux fans du jeu vidéo. C’est un sentiment de chaos que règne dans une bonne partie du récit où les humains et les orcs se livrent une guerre sans merci. Du déjà vu au cinéma sans chercher à innover sous couvert d’être une adaptation. Ce type de production n’existe pas pour la qualité de son histoire mais pour son nombre de batailles sanglantes.

Mais où est la stratégie du jeu? Le film ne lutte pas avec suffisamment de conviction contre sa parenté avec Le seigneur des anneaux. Les effets spéciaux sont tellement omniprésents et évidents qu’ils finissent par donner la gerbe. On est rapidement projeté dans un scénario fade avec des dialogues peu consistants. Et au final que reste-t-il du film? Du combat, du combat et du combat. Les personnages sont creux, seuls les orcs ont une véritable place dans cette adaptation Entre leurs costumes, leurs animations, on sent que le reste du casting est laissé pour compte. Un véritable déséquilibre entre les personnages CGI et les acteurs réels qui rend l’œuvre inachevée mais surtout ennuyeuse. Un problème pour un tel divertissement.

Si le jeu vidéo semble riche (en 20 ans d’existence on peut l’imaginer), l’adaptation est très superficielle. Encore plus décevant quand cela vient de Duncan Jones!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.