Adieu les cons (2021)

Adieu les cons

Réalisé par Albert Dupontel

Avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié
Pays:  France
Genres : Comédie, Drame
Durée : 1 h 27 min
Année de production : 2020
6.75/10

Adieu les cons de Albert Dupontel : Un Grand soir un peu trop tiède | LeMagduCineAvec un incroyable trio, entre une quarantenaire qui n’a que quelques mois à vivre, un informaticien dépressif et un archiviste aveugle, le dernier Dupontel se construit autour de nombreuse accumulation de coïncidences toute aussi peu crédibles les unes que les autres. Ces incohérences n’enlèvent pourtant rien au plaisir qu’on prend à suivre les personnages. Il faut dire que le trio d’acteurs est génial.

Virginie Efira est toujours aussi jolie et attachante. Albert Dupontel manie la dépression avec brio même si sa folie manque d’intensité par rapport à son début de carrière. Cependant, en amoindrissant le dérèglement de son personnage, on y gagne en émotion. Ces deux solitaires devront apprendre à cohabiter et s’entraider et la morale amène une réflexion pleine de sens. Quant à Nicolas Marié, il introduit avec son personnage d’aveugle clairvoyant, habillé de façon farfelue, une touche de dinguerie qui fait basculer le film dans du bon « petit » Dupontel.

Le thème est assez terne et lourd, on a beaucoup de peine et de compassion pour ces personnages complètement largués dans un monde qui leur échappe. C’est triste, c’est beau et surtout très tendre, notamment devant une scène de fin pleine de sens. Le scénario manque, cela dit, d’intensité et d’inspiration même si parsemé de plein de petites touches d’humour grâce à des dialogues très subtils comme Dupontel sait si bien les écrire. Mais perdure une carence, comme si le réalisateur s’assagissait un peu trop à travers une comédie dramatique qui manque d’éclat. Un ressenti peut-être pas partagé par tous, ceux qui déteste Dupontel, pourront aimer Adieu les cons, et inversement.

Fidèle à son univers, Dupontel nous emmène un peu plus que d’habitude sur le terrain de l’émotion, en effaçant un peu de sa folie. Finement dialoguée, cette comédie est globalement efficace mais moins marquante que le reste de la filmographie du réalisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.