Willy’s Wonderland (2021)

Cliquez ici pour être dans le tip de Willy’s Wonderland pendant la lecture de la critique

Willy's Wonderland

Réalisé par Kevin Lewis

z

Avec Nicolas Cage, Emily Tosta, Beth Grant
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Horreur, Comédie
Durée : 1 h 28 min
Année de production : 2021
4.5/10

Photo du film Willy's Wonderland - Photo 4 sur 11 - AlloCinéAh, Nicolas Cage. Voilà les premiers mots d’une critique qui en disent long sur cet acteur, « bankable » dans les années 90, qui tente de « survivre » au cinéma des années plus tard.

Outre son jeu d’acteur de plus en plus déplorable, le mec produit un film dans lequel il a le premier rôle sans dire un seul et unique mot, aucune phrase de dialogue, pas une once d’émotion. Au point de créer de son personnage un non-personnage. Si l’acteur arrive à donner une visibilité à son film par sa présence, il n’en reste que son jeu n’en vaut pas la chandelle et que l’improvisation a ici ses limites. Malgré tout, une énergie positive se déploie à travers cette série B. On aurait même acclamé le style, il y a quelques décennies, pour un premier film.

Ici, Cage, nettoyeur de chiottes, va alors se transformer en machine à tuer de peluches géantes, toutes aussi horribles les unes que les autres. C’est assez fun, décomplexé et bad ass. Mais l’idée semble rapidement avoir ses limites laissant la redondance s’installer face à un Nicolas Cage apathique et inexpressif dont le seul exutoire est un flipper et des canettes de boissons énergisantes. En terme de mise en scène c’est pas mal. Le mystère qui rôde autour de cet ancien parc d’attractions aura une explication par l’intermédiaire d’un protagoniste. On appréciera aussi la bande sonore électro et le décalage de la musique de Willy’s dévoilant au final une œuvre farfelue, sans oublier un petit hommage aux films des années 80’s.

Ce n’est pas du grand cinéma, c’est du grand n’importe quoi, surtout avec un Cage qui cabotine autour d’un flipper pour mieux se ressourcer et cogner de la peluche bien moche. Mais tout n’est pas à jeter pour autant mais celà reste une œuvre qui ne perdurera pas dans les mémoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.