Adam à travers le temps (2022)

Adam à travers le temps

Réalisé par Shawn Levy

Avec Ryan Reynolds, Walker Scobell, Mark Ruffalo
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Comédie, Science Fiction
Durée : 1 h 46 min
Année de production : 2022
5.75/10

Adam à travers le temps : le futur carton porté par Ryan Reynolds et le réalisateur de Stranger Things de arrive en mars sur NetflixLe voyage dans le temps a été bien plus inspiré par le passé face à cette pauvre production Netflix qui aborde le sujet de façon simpliste, paresseuse et sans grande surprise. Soyons honnête, sans Ryan Reynolds, le film serait relégué au rang de production divertissante mais qui n’a aucun impact dans le paysage de la science-fiction. Le voyage dans le temps est mal exploité, juste en background pour un film naïf, dégoulinant de bons sentiments.

Les personnages ne sont pas vraiment exploités et souffrent d’une impression de déjà-vu. Impression certainement dû à un Rayan Reynolds toujours trop proche de ses rôles précédents, du héros cool balançant des blagues à la pelle, et un Mark Ruffalo qui semble nous ressortir trait pour trait son docteur Banner. Walker Scobell, le mini Ryan Reynold, est très convaincant dans son rôle qui s’affranchit d’un rôle bavard mais sympathique. Enfin, Jennifer Garner, en mère de famille veuve, est bien sûr très bien, dans la lignée de ses rôles passés.

Le concept du voyage dans le temps doit normalement être réfléchi car chaque acte à des conséquences. Ici, cela ne semble pas trop être le cas, si ce n’est pour l’unique événement, celui de la mission, les autres actions secondaires ne semblent pas influencer le cours temporel des choses. On anticipe assez facilement ce qui va se passer parfois car le scénario manque un peu de profondeur même si le divertissement est au rendez-vous. Quelques incohérences pointent leur nez dont cette histoire d’ADN nécessaire pour fonctionner le vaisseau, mais que celui-ci n’est pas reconnu en cas de blessure. What? Les excuses scénaristiques bidon s’accumulent pour justifier une histoire remplie de vide.  Ce magma de déjà-vu est un divertissement qui cherche à éviter l’ennui en grande majorité mais qui, à aucun moment, nous prouve qu’il a été conçu avec un semblant d’âme et surtout sans grande ambition. Alors heureusement, les dialogues sont sympathiques, les quelques scènes au sabre laser magnétique et les envolées en vaisseaux arrivent à nous éveiller avec une mise en scène de Shawn Levy plus que satisfaisante! Et heureusement pour 116 M$!

Nous sommes encore face à une production Netflix complètement formatée, pensée dans une démarche qui évacue toute once d’originalité pour piocher dans ce qui a déjà fonctionné et en faire résulter ce qui s’apparente à un inévitable gros succès, en choisissant de surcroît un casting bankable à l’image du récent Red Notice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.