Fabuleux destin d’Amélie Poulain (Le) (2001)

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

Réalisé par Jean-Pierre Jeunet

Avec Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Rufus
Pays:  Allemagne,   France
Genres : Comédie, Drame, Fantastique, Romance
Durée : 2 h 00 min
Année de production : 2001
9.5/10

Wow! Quel film intense. J’avais adoré la première fois, mais là je me rends encore plus compte du travail de Jeunet qui travaille un panel de personnage de façon brillante. Dès l’introduction, le réalisateur sait illustrer merveilleusement tous ses personnages qu’Amélie rencontrera durant le film.

La forme qu’emploi Jeunet est sublime, par fois décalée mais surtout inédite. Au départ, alors qu’aucun personnage ne prend la parole, on découvre les images de Montmartre avec des détails souvent insignifiants qui permettent d’aborder chaque personnage en profondeur, le tout conté par la charismatique voix de Dussollier. Les quelques animations présentent s’incorporent avec finesse dans les situations de réflexion de la part de chacun des protagonistes qui gravite autour d’Amélie Poulain.

Outre l’esthétique et ses décors remarquables, le thème abordé de ces petites choses qui font de la vie un bonheur nous rappel souvent les plaisirs de nos années passées. C’est plein d’amour et de bonheur. La photographie verdâtre et jaune si chère au réalisateur permet de renforcer le coté magique du film et met relativement bien en avant Paris, qui en devient un personnage du film. Le scénario qui aborde chacun des personnages, et ce mystère autour du photomaton, animé par la fée Poulain, ne manque de rien. Ce « grand tout » comporte autant de mystère que de moment heureux, chaque question abordée, chaque personnage aura sa conclusion propre.

Audrey Tatou est Amélie Poulain. A la fois belle, sensible, touchante et discrète, elle sait mettre à profit son talent d’actrice. Cette quête qu’elle met en œuvre avec Mathieu Kassovitz pour trouver des nouvelles sensations dans l’amour, que chacun d’entre nous recherche, est réussie. Ils en deviennent un duo bien attachant, même si Tautou amène plus d’émotion que son partenaire. Même le duo des ingrats Dominique Pinon & Isabelle Nanty, face à la magie d’Amélie, devient intéressant.

Tout ce qu’aborde l’héroïne le devient immanquablement, grâce à l’approche du réalisateur qui tient autant son histoire que la technique de ses images et surtout de son montage aussi dynamique, que maitrisé. La musique de Yann Tiersen exalte les images en nous plongeant au cœur des émotions d’un personnage aussi beau qu’attachant.

Un film frais et onirique qui fout la banane. Un grand film français, que dis-je un petit chef d’œuvre made in France.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.